Posted on 0 comments

Tout savoir sur les partitions

Quand on fait ses premiers pas dans le monde de la musique, la première réalité à laquelle l’on est confronté est le concept des partitions. Difficile à appréhender, mais fabuleux quand on se surprend à être en train d’en jouer ou d’en écouter une. Toutes les chansons de ce monde sont transcriptibles en partition. Mais que faut-il retenir de ce concept énigmatique ?

Qu’est-ce qu’une partition

La partition d’une musique est une sorte de superposition de deux harmonies écrite l’une en dessous de l’autre. Elle est utile à donner une certaine couleur à la musique qu’on joue. Apparue dans le monde de la musique depuis le XVIIe siècle, elle est représentée par des signes et symboles écrits sur un papier. Le musicien l’étale devant son instrument et essaie de jouer à la lettre. Quand on jette un coup d’œil sur ce papier, plusieurs symboles sont alignés pour orienter l’instrumentiste ou le vocaliste sur quelle note il faut jouer, à quelle fréquence et sur quel temps il faut la jouer.

Comment lire une partition

Dès que vous vous retrouvez en face d’une partition, la première des choses à faire est de chercher à connaître la tonalité du morceau. Et pour ça il faut se référer à l’armure. Celle-ci est représentée par des dièses ou des bémols dessinés sur la portée. Ensuite penchez-vous sur le rythme du morceau. Il faut se référer aux indicateurs métronomiques qui peut être des chiffres du genre 4/4, 9/8, etc. Une fois que vous avez commencé à jouer ou à chanter le morceau, veillez aux différents symboles qui ornent la portée qui vous indique s’il faut marquer un silence, une reprise, ou un bis.

L’utilité d’une partition

Quand bien même on a la possibilité de jouer un morceau sans avoir besoin de partition, il est toujours plus prudent d’en avoir usage. Cela permet d’éviter les erreurs et d’avoir un repère auquel se référer à tout moment.